mardi 5 décembre 2006

La brasse des manchots

"Les zoulous désossent dix bidasses à Babylone"

C'est un texte sauvé du naufrage de mon ancien blog que je copie colle ici. La destinataire se reconnaîtra.

Je te dirai que deux nuages font l'amour devant les oiseaux, que la haut c'est un baisodrome universel, un bordel à l'instinct, à l'envie, que c'est pour réconforter les coeurs et les culs glacés de la terre, je te dirai que les arbres sont païens et féconds, qu'il faut monter au sommet pour se brûler les ailes, nos ailes de déserteurs des rues, de l'amour en saison sèche, de spéculateurs torchés de l'anarchie. Je te dirai qu'au lieu de m'emmerder à déterrer les âmes des ambitieux, je fais des combats de fourchettes, je dis bonjour au facteur, je fais 5 repas par jour, que je suis heureuse. Je te le dirai si tu me le demandes. Je te dirai, pour te convaincre, que c'est la vérité, que j'ai crains pour moi, que je veux la vie en tout bien tout honneur pour l'épouser devant monsieur le maire, pour lui faire l'amour une fois par semaine, pour la balader au bord des falaises fantastiques lors de nos voyages, pour lui offrir des cadeaux les soirs de Noël.

2 commentaires:

Maman a dit…

Merci encore pour ce joli texte ma fille adorée

Anonyme a dit…

ce que je cherchais, merci