dimanche 17 décembre 2006

Ci-gît le souvenir

Peu importe les euphories si on doit les regretter. C'est ça, la difficulté d'être : le regret.

2 commentaires:

Titi a dit…

Oui, mais pourquoi regretter ? En particulier les bons moments ? Il est préférable de regretter les joies ratées que les vécues.

lecadavreexquis a dit…

Je ne dis pas le contraire. Je pense seulement aux conséquences,pas aux actes. Je ne crois pas au "carpe diem", je veux dire que tout à une conséquence, et parfois certains souvenirs deviennent douloureux (un peu comme la gueule de bois). Je ne sais pas pourquoi. Pourquoi on se traine des souvenirs, ni pourquoi tout nous semble ridicule à commencer par nous. Je ne veux pas être futile, c'est à dire ne rien laisser derrière soi. Rien ne doit être futile, tout à une conséquence et un souvenir. Et alors, parfois, souvent, on regrette.