mercredi 6 décembre 2006

Et la marmotte

"Je rafistole le futal cramoisi d’un cul de jatte coléreux."

Le prêtre : "Des confessions de chiards des classes moyennes, j’en entends des coulées, à me faire essorer la soutane. Ça vocifère, ça pleurniche, ça secrète en pensant que je ne dirais rien à personne, ça bavoche, ça se mouche, ça s’écoeure, ça soupire, ça balance, ça s’étouffe, ça s’étrangle, ça se soulage, enfin… C’est presque beau, ces débris de péchés qui s’entassent à mon oreille. La misérable œuvre des quotidiens… Si les gens se confessent, ce n’est pas parce qu’ils ont peur… non de non… c’est parce qu’ils sont tellement narcissiques qu’ils en viennent à me gerber leurs histoires de petits précieux… même les gars qui ne font rien de leur vie, qui n’ont rien à me raconter du tout, qui ne baisent pas la femme de leur voisin, qui ne volent pas un centime d’euros aux clochards, ils viennent me raconter qu’ils sont nuls.
Des bouts de cas sociaux au bord du paupérisme relationnel, des infirmes de la joie de vivre, des accidentés du destin, des cancéreux qui ont déjà l’air de vivre postmortem, et quelques asthmatiques, de temps à autre…"
Le cadavre exquis : "Non, c'est pas ça. Mon enfance et mon adolescence ont été urinaires. Maintenant je décide que je fais un blocage urinaire, je décide que je suis urinairement névrosée... Vous pensez que Dieu peut y faire quelque chose ?"

Au delà, les archanges démodés se pendaient au dessus de leurs ombres.

3 commentaires:

un petit salut d'un anonyme pas si anonyme... a dit…

"[...] le combat est signe de vitalité pour qui y prend goût. Combattre pour une idée, combattre pour un sentiment, pour une passion ou pour une folie, mais croire en quelquechose et combattre, voilà la vie. Qui ne sent pas la nécessité du combat ne vit pas, mais végète."

Panaït ISTRATI, Mes Départs, Folio, p55

lecadavreexquis a dit…

je médite.....

Anonyme a dit…

alors, le cadavre exquis c'est un peu toi,non? toi-même ne sais de quoi sera fait la suite, mais on déroule le papier comme un jeu ecxitant... bravo pour ce nouveau blog, tout en finesse et en humour! jouer avec les mots, c'est se rapprocher un peu plus de se que l'on est? j'admire toujours...