mardi 28 décembre 2010

Interesting people sauce Monet

Au Grand Palais on peut se rendre compte par un effet de réalité ultra augmentée du problème des retraites en France. On peut aussi se rendre compte que la culture est une affaire de vieux mais pas que. Certaines familles d'obédience bourgeoise tentent de vieillir prématurément leurs enfants en bas âge en les amenant regarder des peintures de Claude Monet. Ce qui n'a rien pour heurter la sensibilité.
"mmmm, ça va faire du bien un peu de culture !" (Dixit un enfant) Miam.

On dit qu'il est possible d'être cultivé sans être intelligent mais on se trompe. Les visiteurs d'expo sont intelligents et ils y tiennent ! Ils y tiennent pendant trois heures sous la neige parce que y a pas de culture sans souffrance car l'intelligent souffre sa vie entière. Ils priviligient d'ailleurs l'intelligence collective au mépris de l'intelligence individuelle ce qui prouve qu'ils en savent long sur le sujet ! En effet ils s'encastrent les uns aux autres dans des files d'attentes négligeant consciemment le vide tout à côté, car ils savent qu'un trou noir est soumis à une force gravitationnelle qui les déchirerait tout sec !
Ils posent beaucoup de questions, prouvant ainsi le doute qui les assaille, marque première du philosophe ! Ainsi lorsqu'un visiteur demande "ça veut dire quoi complet", il exige une réponse quant à la différence entre les propriétés du vide en physique et celles du plein.
Malins comme tout, ils préfèrent tout de go savoir de quelles réductions ils pourraient bénéficier car ils le savent : trop bon trop con !
Ils s'inquiètent bien entendu de pouvoir se restaurer car un esprit sain dans un corps sain. Pipi caca avant tout car le cerveau est soumis au trou de balle et ça, les gens le savent bien.

Après cela, on aura eu une jolie sortie sympa, convaincu de son choix qui était déjà bien conseillé par la presse et dont on s'était fait une bonne opinion. Les enfants n'auront pas regardé la télé et ne deviendront donc pas des abrutis.
Oh, on n'en sortira pas plus cultivé, ni plus sensible, ni plus rêveur, on se sera contenté d'un excellent loisir culturel en compagnie de 6000 autres personnes à avoir eu la même idée du bon goût d'antan. Mais l'intelligence des visiteurs s'arrête bien avant de s'en rendre compte.

3 commentaires:

charlotte a dit…

ET comme dirait le père père de famille nombreuse , de surcroit "invalide" : J'en ai pleins l'cul !

Poésie Poésie quand tu nous tiens!

manouche a dit…

Tout ça pour dire "j'y étais" ou "je l'ai vu"...

lecadavreexquis a dit…

"on l'a dans le cul ?" oui oui monsieur, dans le cul jusqu'à la glotte ! héhé, ça fait du bien.
Oui, nous y étions, tous les jours, toute la journée, nous y étions...