jeudi 24 mars 2011

Intervention volontaire de vieillesse

Les jeunes, faudrait les tuer avant qu'ils soient vieux.

Il y a deux sortes de vieux : ceux qui vous empêchent de vous aplatir l'arrière train dans le train et ceux qui refusent de mourir, ne serait-ce que socialement.
Les vieux ne sont plus vieux, ils sont d'anciens jeunes. Un ancien jeune est quelqu'un qui continue de courir en cycliste fluo mais moins vite (alors que vous autres jeunes, vous marchez). Car oui, les vieux dansent et chantent et vendent des albums de rock qui ne réjouissent qu'eux. Parce que non seulement ils ont merveilleusement profité de leur époque de plein emploi et d'effervescence intellectuelle, mais ils continuent de se dilater la ride à coup de plan retraite complémentaire pour se vautrer dans le plaisir jovial et bon enfant tandis que vous, les jeunes, vous n'aurez que dalle. Non, les vieux ne sont pas finis, nous dit-on, et ils "kiffent leur race" de vous le faire savoir quand vous, et bien vous, vous n'avez rien commencé ! Ah les mesquines petites bouches fripées qui chantent les Beatles pour vous rappeler ce bon vieux temps que vous ne connaîtrez jamais, vous qui ne pourrez même pas chanter Lady Gaga à l'heure d'une retraite que vous n'aurez pas.
Oui, ils ont été heureux. Et le bonheur, ça ne se partage pas.

Oh et puis fichtre ! Tous ces vieux qui vont au musée et font des visites guidées du patrimoine ! Après avoir passé une vie sans pensée ni profondeur dans un néant culturel banal, d'où leur vient-il l'idée qu'il faille passer son temps intelligemment, culturellement, légitimement ? Peuvent pas faire des puzzles non ?

2 commentaires:

manouche a dit…

Les vieux tout sages et tout doux se moquent avec esprit de vos aigreurs!

lecadavreexquis a dit…

Chère vous, j'attends une moquerie avec esprit ! Elle sera là bienvenue. Je voulais supprimer mon texte mais avec ce commentaire je ne plus, car j'ai des principes...
Ah, les conflits de génération... Je doute que vous ayez un jour travaillé au grand palais, vous auriez compris pourquoi les vieux ont pu me donner tant de difficultés de transit intestinal. Pour se faire haïr de tous, ils se posent là. Ils pensent souvent être plus cultivés et plus sages que les jeunes, mais ils n'ont rien qui vaille la peine. Je n'ai rien appris des vieux et j'ai longtemps cru que c'était pourtant dans l'ordre des choses. N'écouter les vieux que d'une oreille, et vite fait.