vendredi 4 avril 2008

Blogosfight

Si on en croit le buzz littéraire (une référence quand vous n'avez rien à faire de moins intelligent), la nouvelle génération c'est le point G de la littérature. Le coup fatal, c'est qu'elle blogue, cette génération là. OUps, je blogue, je suis jeune... mais j'écris mal donc je suis sauvée. NiarK.

Donc blogui blogua (Ouais, Ned Flanders déteint sur moi), si vous avez entre 18 et 30 ans, que vous tenez un blog dont chaque nouvel article s'agrémente d'au moins 3 commentaires, vous êtes un représentant légitime du wanabe writer. Si vous habitez Paris ou sa proche banlieue, mazeltov, vous en êtes... du pur jus.
Sauf que moi je trouve ça tout nul. D'oh. Dans la blogosphère de la nouvelle génération, il y a d'un côté les filles qui sont géniales et qui racontent qu'elles sont géniales parce qu'elles sont drôles, crues, drôles, décalées, drôles, crues. Mmmm voilà.
Et de l'autre côté les garçons qui font des études d'art ou de littérature, ou qui travaillent dans les arts ou la littérature (mouais tout un champ social bourdieusien quoi) qui parlent avec au choix dans le menu "une plume acéré et ironique", "un style branché, tranchant et nerveux", " une plume agréable et pleine d'humour !!", qui parlent donc (ce que j'écris mal) de cynisme, de branlette, d'aventures sexuelles, de jeunes filles, de sexe, de cynisme etc... etc... etc...
Leur vie quoi. Le RER, la fac, les filles, les appartements des filles, leur conversation, la musique, ce qu'ils ont pensé à un moment précis à propos de la fille et de la musique. C'est chouette pendant 2 articles, après ça frôle le chiantesque. Parce qu'inintéressant, quoique la mode est à la description de nos vies quotidiennes, avec le regard distancié qu'il convient à propos de ce monde si dur et si ordinaire mais auquel on a tant envie d'appartenir encore un peu plus. Grâce à Facebook et aux diplômes.

Putain, si ça se trouve je fais partie d'un blog. Je fais partie de la tranche de vie inintéressante de qqun qui a décrit son trajet de métro et j'étais peut-être dedans.
Maintenant il faudra compter non seulement avec ceci "attention vous êtes filmés" mais avec cela "attention, vous êtes blogués". Vertuchoux.

1 commentaire:

Cuchlainn a dit…

Ha, oui, il faut aussi préciser que selon la presse bienpensante, le blogueur est un individu névrosé qui arbore "un ego masturbatoire, surdimensionné". Bloguons, parlons. Quelqu'un lit-il ? Mystère. Ainsi qu'un écrivain qui parachuterait ses bouquins, sans souci de retour sur investissement, sur la ville grise.
Quelqu'un, un jour, comprendra peut-être l'appel au secours pathétique d'une génération gavée à la sonde, et qui voudrait vomir.

Cuchlainn